Digital vs. Print

Depuis que les e-books sont arrivés sur le marché, les analystes commerciaux et les consultants ont déclaré que cette version électronique de la littérature remplacerait petit à petit l’un des plus anciens supports d’écriture et de lecture: le livre papier.

Cependant, certains semblent penser le contraire: le marché des livres électroniques s’enfonce et les livres imprimés peuvent contre toute attente «gagner la guerre».

La révolution digitale

Le passage du papyrus au pixel est une évolution remarquable qui divise le public en deux parties: d’une part, les adeptes du format numérique et, d’autre part, les adeptes du format physique. Au cours des années, la première catégorie a fait valoir que la technologie était plutôt un ami qu’un ennemi des livres imprimés:

  1. Historiquement, les livres étaient un article de luxe. Au 20ème siècle, ils sont devenus beaucoup moins chers. La révolution numérique du 21ème siècle a accéléré cet effet: la connaissance et l’écriture n’ont jamais été aussi facilement accessibles qu’aujourd’hui. Cela contribue à la démocratisation de la distribution et de la création d’informations. Avec Internet, de plus en plus de personnes peuvent faire entendre leur voix. Grâce à la technologie, presque tout le monde peut publier un livre et trouver un public.
  2. La technologie offre la capacité de préserver, transmettre et développer des idées. Par exemple, à l’époque, si une grande bibliothèque brûlait, cela signifiait que des documents inestimables étaient perdus à jamais. Aujourd’hui, nous pouvons facilement créer de nombreuses sauvegardes qui ne sont pas facilement détruites.
  3. La même technologie qui facilite la publication des livres par les utilisateurs leur permet également d’explorer de nouvelles manières de partager et de discuter de leurs idées et de leurs croyances. Les gens de tous les coins du monde peuvent débattre d’idées, de philosophie, d’histoires, de partage d’idées et de création d’amitiés
La tradition print

La plupart des personnes faisant partie de la deuxième catégorie adhèrent à deux éléments essentiels de la lecture d’un livre papier qui ne sera jamais remplacé par aucune technologie: l’expérience sensorielle et la modélisation des habitudes de lecture.

Tout d’abord, la lecture d’un livre papier offre une expérience sensorielle particulière: l’odeur distincte d’un livre ancien ou nouveau, le poids de l’objet entre vos mains, le sentiment de progrès en tournant les pages, le lien émotionnel avec la «réalité» du livre. De plus, un livre papier n’a pas besoin de piles ou de chargeur, il n’y a pas ou peu de risque de vol, vous pouvez le transporter n’importe où sans avoir besoin de protection contre les dommages…

Deuxièmement, la modélisation de l’habitude de lecture mentionnée ci-dessus est la plus évidente dans une relation parent-enfant. Les parents, lecteurs avides eux-mêmes, veulent inculquer l’amour de la lecture à leurs propres enfants. Ils aiment se blottir avec leur enfant pour découvrir une histoire ensemble. Pour cela, un lecteur électronique ne peut tout simplement pas remplacer le lien émotionnel que l’on développe avec un livre aimé et souvent lu.

Laisser les pour et les contre de côté

Nous pensons qu’il ne devrait pas y avoir de grandes divisions entre ces deux manières de lire. Chacune a sa propre valeur et ses avantages, et les deux peuvent se renforcer mutuellement. Notre objectif est de faire en sorte que le numérique et l’impression fonctionnent en harmonie et utilisent le numérique comme valeur ajoutée pour notre cœur de métier.

Nous croyons en l’authenticité des livres pour enfants et nous sommes des ambassadeurs  en communications authentiques à travers notre travail. Pour nous, les livres ne seront jamais trop anciens ou trop ennuyeux, mais cela ne signifie pas que nous ne devrions pas tirer pleinement parti des nouvelles technologies enrichissantes